Quand le père Noël apporte des livres… PAL

Au pied du sapin, il y avait des livres. J’en ai toujours offert à mes enfants, mais des amis  chéris ❤ leur en offrent, mes parents, mes frères… une histoire de famille en fait. En revanche, moi peu de monde m’en offre. Mon mari et ma très chère Romanza. Sûrement que personne n’ose de peur de tomber sur un doublon… pas grave, je suis très heureuse des choix qui ont été fait pour moi.

Commençons par mes enfants. Mon aîné, 6 ans et demi, commence à lire. Cependant il n’est pas encore un lecteur autonome, il avait très envie d’un Atlas (si vous avez une autre référence je suis preneuse, son anniversaire sera dans un peu plus de 3 mois). Il aime beaucoup les éditions Milan et a déjà pas mal de leurs documentaires, donc on poursuit cette collection. Il avait repéré le livre Animaux en danger à la librairie, il était donc ravi. Il adore les animaux et s’inquiète beaucoup de la disparition de certains animaux. On a commencé à le lire, c’est un magnifique album, très bien documenté, j’apprends beaucoup de choses. Mon frère lui a offert un somptueux album Os court! : graphisme magnifique, dans la couverture se cache un squelette, on découvert les os à travers une intrigue policière (j’ai feuilleté uniquement pour le moment). Mon mari lui avait choisi Edilson, somptueux <3, il aime leur lire de longs albums. Les graphismes sont splendides ! Quant à moi j’avais trouvé au salon de Montreuil la bande dessinée sur Les Emotions, assez originale puisqu’une page documentaire est insérée après plusieurs planches. Ensuite il a eu quelques romans à lire « seul »… on découvrira L’école des dinos, je pense que ça correspond totalement à son niveau de lecture actuelle. Il  a reconnu le graphisme du garçon du criait « Au loup! », une lecture avec une baleine pour héroïne La Baleine et L’escargote (on a commencé hier soir deux pages) et enfin un roman qu’il ne lira pas tout de suite seul Les Ecoles du bout du monde. Voilà on a de quoi occuper nos soirées pour quelques temps !

Pour mon petit (3 ans et demi, 4 ans dans deux mois), j’ai eu plus de difficultés. Il a les mêmes goûts que son frère, il repique tous les livres que mon aîné a toujours manipulé avec soin. Du coup, un pile moins remplie sous le sapin. Tout d’abord le documentaire Le livre extraordinaire des animaux en danger. Ce sont de grands documentaires, les pages sont magnifiques, ils ont déjà trois titres de cette collection (@littleurban) et ils les regardent très souvent. Petit aperçu du style en image, à peine le paquet ouvert, il le regardait. Ma mère lui avait choisi deux albums au Salon de Montreuil (pas encore lus mais le graphisme est très joli) : Prends ma patte, petite loutre de Jane Chapman et La nuit de Pinpin d’He Zhihong.  Un classique, déjà lu deux fois pour le moment, Le Bain de Berk de Julien Béziat, qu’il rit lors de la chute ! Et enfin, on a lu trois/quatre pages hier soir, Où l’Océan rencontre le Ciel ❤ de The Fan Brothers… j’ai craqué sur les graphismes, somptueux !  Un petit garçon qui part à la recherche de son grand-père. On a déjà le Fabuleux voyage du bateau-cerf des mêmes auteurs… faudrait que je vous présente les deux, vous aimeriez ?

Et maintenant les miens ! Quatre très jolis romans, quatre couvertures magnifiques, quatre titres qui m’emportent vers un autre monde. Tout d’abord une plongée dans la mythologie avec Circé de Madeleine Miller, une demi-déesse, une femme, une sorcière… une figure envoûtante ! Ensuite ma chère littérature anglaise, je retrouverais Thomas Hardy avec Le maire de Casterbridge, la 4e de couverture a l’air très tentante -je ne connaissais pas ce titre. Ensuite un roman dont j’entends beaucoup parler A crier dans les ruines d’Alexandra Koszelyk une histoire d’amour ? réaliste ? sur Tchernobyl… hâte de découvrir ! Enfin départ pour le grand nord, la banquise très exactement avec De Pierre et d’os de Bérengère Cournut, une auteur que je découvrirais et une couverture tellement attirante !

PAL Noel

Ma PAL et celle des enfants ont donc augmenté, mais on va profiter des vacances pour prendre le temps de lire et de voyager au milieu des livres, des intrigues et des univers ! La promesse et la perspective de jolies heures à venir ❤ ❤ Vous connaissez quelques titres dont j’ai parlé ? Vous voulez que je vous en présente un en particulier sur le blog ?

 

Avant la télé. Yvan Pommaux.

Avant la télé 1Une découverte à la bibliothèque. En cherchant des romans premières lectures pour mon petit de CP, je suis tombée sur ce roman, cette bande dessinée plutôt.  La couverture m’a tout de suite attirée, elle m’a rappelé la Guerre des boutons. J’aime Yvan Pommaux, son graphisme, ses idées, ses albums sur la mythologie, je n’en connais pas plus mais à chaque fois que je tombe sur un de ses titres, j’aime.

J’ai adoré cette idée : raconter la vie d’un enfant né après la seconde guerre mondiale. j’ai adoré voir les illustrations et lire le récit assez présent tout de même. Pommaux raconte l’école autrefois, les conditions de vie, la vie quotidienne, les prénoms, les tenues, le cinéma… C’est très parlant et je vais m’empresser de l’acquérir pour mes élèves… eux qui ont du mal à comprendre comment on vivait sans téléphone portable, sans internet… Ce petit ouvrage, par son visuel, est vraiment touchant, on est plongé dans les années 50 et on peut se représenter certaines scènes de vie. Mon fils a regardé notamment les pages sur l’école (car il a travaillé sur l’école d’autrefois). On a discuté de comment c’était la génération de papé et mamie et encore plus celle des arrières grands-parents. Maintenant j’aimerai trouvé le même genre d’ouvrage qui évoque le XIXe siècle, si vous avez des idées, je suis preneuse !

Simone de Beauvoir. Une jeune fille qui dérange

Simone de BeauvoirL’an passé, vous le savez, j’ai découvert (ou redécouvert plutôt) les Mémoires d’une jeune fille rangée, un énorme coup de cœur qui s’est confirmé au fil de mes différentes lectures. Cette bande dessinée de Sophie Carquain et d’Olivier Grojnowski ne reprend pas les mémoires mais s’en inspire largement pour raconter la vie de Simone de Beauvoir. La trame est similaire puisqu’elle découvre l’enfance de Beauvoir jusqu’à la rencontre avec Sartre, voire un peu au-delà. J’ai trouvé que la formation et l’éducation de Beauvoir sont particulièrement bien rendues et on comprend comment la jeune Beauvoir s’inscrit en décalage de son époque et des principes de ses parents. La bande dessinée montre clairement comment elle s’affirme peu à peu, comment elle prend son indépendance face à ses parents et face à son milieu et comment elle compte mener sa vie de femme.

J’ai aimé retrouver ce personnage, cette personnalité en construction et cela m’a donné envie de lire la suite de son autobiographie, La force de l’âge qui est sur mes étagères depuis l’an passé.

Cette bande dessinée est une belle oeuvre, une jolie approche pour se replonger et se remémorer les mémoires mais aussi une belle première approche, je pense particulièrement à mes élèves de 3e. Cette bande dessinée est une manière agréable de compléter une étude d’un extrait des Mémoires et de leur donner envie de lire les Mémoires.

Les dessins sont soignés, tout en noir et blanc. Chaque chapitre commence par une citation extraite des œuvres de Beauvoir. On croise Zaza, Sartre, on suit les années difficiles, puis les années à la Sorbonne. Les traits de Simone de Beauvoir s’affinent au fur et à mesure des pages, on voit nettement les évolutions de son visage et on reconnaît bien ses traits une fois l’adolescence passée. 

La fabuleuse histoire de La Poire Géante. Jakob Martin Strid

La fabuleuse histoire de la poire géanteUne fois n’est pas coutume, je vous présente un album jeunesse qu’on a découvert cette semaine. J’ai beaucoup aimé cette histoire, les personnages sont touchants : un petit chat Mitcho et un éléphant, Sebastian, découvrent une bouteille à la mer. Elle contient un message de leur ancien maire (adoré) qui a disparu depuis des mois. Commence alors la grande aventure, une aventure extraordinaire ! Les deux héros doivent retrouver l’île mystérieuse. Dans cet album, on retrouve tous les codes du roman d’aventures : une quête, une île mystérieuse, des pirates, des mers noires, des objets à trouver, des dragons… il y a des références amusantes pour les adultes comme mon cher Ulysse aux mille ruses, un banquet final… des allusions à Jules Verne, Tintin, Astérix… d’autres que je n’ai sûrement pas repérées.

Mon fils a aimé le pirate, le capitaine Camenberg et « j’ai bien aimé le dragon des mers et la pierre qui chauffait ». Et les deux ont explosé de rire lors de la scène « des pastèques », je n’en dis pas plus ! Lisez.

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé les illustrations. Et notamment les petites mondes inventés, comme le village, l’intérieur des habitations (j’adore les dessins représentant les intérieurs), des machines inventés. Il y a plein de petits détails dans les dessins. ça fourmille, j’adore ! J’ai vu que cet album avait été adapté au cinéma, l’avez-vous vu .

Petites souris à croquer

Cette semaine, des petites souris étaient à l’honneur. Tout est parti de mon grand lundi dernier : « Maman, on peut lire un livre des petites souris chaque soir de la semaine ? ». Très bonne idée ! On les a tous sortis et il a choisi un ordre de lecture. Nous adorons les albums de Kazuo Iwamura : le dessin est magnifique. Nous prenons le temps de regarder les illustrations qui fourmillent de détails. Les histoires sont douces et la nature est magnifiquement mise en valeur ! J’avais déjà parlé de La fête d’automne de la famille souris.

C’était un régal de retrouver tous les soirs Pierrot, Benjamin, la petite sœur et toute la famille (très nombreuse). Nous avons passé une belle semaine. On a fini hier nos lectures et ce matin, les garçons ont pris le temps de regarder tous les albums et de se raconter les histoires, de repérer les petites animaux cachés, les paniers de graines, le petit pied qui dépasse de la couverture, le vent qui soulève une brindille, les petits détails si adorables ! Voici en image nos 6 albums de Kazuo Iwamura (en attendant les prochains) :

et quelques unes de nos pages préférées :

Bonne lecture avec la famille Souris, ce soir nous retrouverons Kazuo Iwamura mais avec une autre lecture, connaissez-vous les histoires avec Nic, Nac et Noc ? A suivre …

Allons à la ferme des dinosaures…

DSC04998Parce qu’il y a un bien un sujet incontournable lorsqu’on a des garçons, ce sont les dinosaures. Autant dire que je n’y connaissais pas grand chose, mais grâce à nos nombreuses lectures, me voici incollable (ou presque).

Mon grand a commencé à adorer les dinosaures autour des deux ans, il les a ensuite délaissé mais il y revient avec passion alors que le petit est en pleine découverte. Les lectures autour des dinosaures sont donc à nouveau très fréquentes et ce fut encore le cas hier soir !

La ferme des dinosaures de Frann Preston-Gannon est un album génial, l’album idéal pour mes garçons. Trouvé par ma maman lors du salon de Montreuil, ce fut une très belle surprise au pied du sapin ! Cet album leur plait car il combine l’univers de la ferme (qu’ils adorent) et les dinosaures ! Quoi de mieux ?

C’est un album raconte la vie quotidienne d’un fermier. On le suit de son réveil à son coucher dans sa journée ordinaire d’éleveur, éleveur de dinosaures ce n’est pas commun ! La vie d’éleveur est ainsi présentée : il faut nourrir les animaux, nettoyer leur enclos, surveiller les naissances… L’histoire est tendre, bourrée d’humour et les dessins comportent plein de petits détails rigolos. De plus, le lien qui unit l’éleveur et ses dinosaures est touchant, on sent qu’il aime ses bêtes, ses petits dino. Un album dont on ne le lasse pas !

 

Petite baleine. Jo Weaver

IMG_3426Vous savez comme à la maison on aime la mer et surtout les animaux marins alors mercredi quand j’ai effectué mon tour hebdomadaire à la librairie et que j’ai vu cet album, je suis immédiatement tombé sous son charme. Je suis tout de suite dit « c’est parfaitIMG_3428 pour mes garçons ! ». Les laissant tout le week-end, ça leur fera une jolie surprise et une jolie lecture du soir.

Petit Baleine c’est d’abord des illustrations que j’ai trouvées fabuleuses : cette déclinaison de bleu, ces jeux d’ombre et de lumière, ces reflets avec l’eau scintillante, la faune marine et sa flore, les jets des baleines et leurs projections de petites gouttes, le soleil qui éclaire l’océan et brille, reluis sur le dos des baleines. Ces illustrations en double page sont poétiques et magistrales.

IMG_3430Petit Baleine c’est un album où les baleines sont grandioses. A la maison, on aime les baleines, je le trouve majestueuse, fragile et à la fois colossale, un goût très certainement influencé par mon mari qui m’a expliqué leur rôle essentiel.

Petite Baleine est aussi l’histoire émouvante de notre baleineau néIMG_3429 dans les mers chaudes et qui doit, avec sa maman, effectuer un long trajet pour retrouver les fjords poissonneux, un périple long, éprouvant, fascinant mais dangereux. Heureusement la maman veille tendrement sur son petit baleineau.

Petite Baleine, Jo Weaser, L’école des Loisirs, Kaleidoscope