L'héritage d'esther1Sandor Marai est un auteur que j’apprécie de plus en plus, après Premier Amour et Les Braises, je dois dire qu’à chaque fois j’ai le sentiment d’être prise par la main et d’être embarquée peu à peu. Avec une écriture tendre et simple, il me cueille. C’est cette écriture que j’aime, cette simplicité, cette beauté, ce calme dans l’écriture. J’ai le sentiment que Sandor Marai m’emporte doucement et délicatement. Malgré la brièveté de ce roman, j’ai parcouru un bout de chemin avec lui, une invitation au voyage.

L’Héritage d’Esther est une histoire simple, une histoire triste, une histoire d’un amour raté. Depuis des années, Esther vit avec sa Nounou dans une maison isolée, qui tombe en ruine, complètement abandonnée par la solitude. Elle voit resurgir un homme du passé, son ancien amour, Lajos, autant séducteur qu’escroc. Cette visite inattendue fait revenir son passé, dans ce superbe passage délibératif, Esther se met à repenser à Lajos et essaie de comprendre sa relation. « On ne craint que ceux qu’on aime ou ceux qu’on hait – ceux qui se sont montrés généreux ou cruels, délibérément odieux avec nous. Mais Lajos n’avait jamais été vraiment méchant avec moi. Certes, il n’avait jamais été bon, au sens où l’entendent les manuels scolaires. Mais avait-il été odieux ? Non, non, jamais, je n’ai jamais senti cela chez lui. Bien sûr, il mentait, il mentait, il mentait comme le vent hurle. » (p. L'héritage d'esther215). La confrontation entre les deux personnages est saisissante. Esther a conscience que Lajos détruit et dépouille son entourage « Et je me recouchai, avec mes lettres, mes souvenirs et la conscience amère de ma jeunesse ratée. » (p. 19). C’est surtout Lajos qui prend le dessus, il écrase  totalement la sage Esther. Lajos est un séducteur qui profite de ses charmes afin d’obtenir de l’argent. Ses dettes sont nombreuses mais cela ne lui pose aucun scrupule, aucune gêne. Il n’éprouve aucun remords d’avoir trompé Esther, d’avoir fait main basse sur sa fortune, d’usurper ses bijoux familiaux…

L’héritage d’Esther, Sandor Marai, Le livre de poche (février 2008)

2 commentaires sur « L’héritage d’Esther. Sandor Marai »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s