20150603_125607

J’avais conservé de Virginia Woolf et de ma lecture de Mrs Dalloway un souvenir mitigé, une lecture ardue et exigeante. Ici, tout de suite je suis entrée dans l’atmosphère. La lecture était fluide et agréable. Et pourtant il s’agit du premier roman écrit par Virginia Woolf.

Rachel Vinrace, jeune fille prude et naïve, élevée par ses tantes, voyage vers le nouveau monde en compagnie de son père, de son oncle Ridley et de sa tante Helen. Ce voyage est l’occasion de rencontres telles celle avec Mrs et Mr Dalloway (quel plaisir de les retrouver, j’ai adoré ces pages !) mais aussi la rencontre avec deux jeunes gens, Terence Hewet (rencontre qui promet de belles discussions sur la femme) et Saint-John Hirst. Dans ce monde d’apparence, Rachel a tout à apprendre, elle qui doit se libérer et s’épanouir.

Je dois avouer avoir adoré le début du roman mais que par la suite mon esprit s’est un peu mis en veille jusqu’aux derniers chapitres qui m’ont émue. Ce roman m’a semblé sombre, Rachel doit se libérer des carcans de la société mais à quel prix…

image1 Lu dans le cadre du mois anglais

6 commentaires sur « La traversée des apparences, Virginia Woolf »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s