PAL d’été

PAl été enfantsBientôt l’heure du départ en vacances, discrètement j’ai pioché dans les bibliothèques de mes enfants les livres qui partiront avec nous en vacances. Je leur prévois toujours une valise de jouets, des livres et des activités manuelles (livres d’activité, coloriage, gommettes) pour les temps calmes et les éventuelles jours de pluie 😉 Comme l’an dernier et comme à chaque vacances, je choisis les livres en fonction de la saison et de notre destination, donc été /plage /mer /poisson. Je n’ai pas beaucoup d’album sur le thème de l’été (d’ailleurs aucun, donc si vous avez des titres, je suis preneuse) mais côté poisson et mer, nous avions l’embarras du choix alors j’ai procédé à une sélection.

docu isacPetite présentation détaillée de mes choix, je commence par les lectures pour mon grand lecteur (même si en réalité mon bébé brun écoute et feuillette avec soin et plaisir les livres de son frère). Tout d’abord deux documentaires : La mer et Les Bateaux, une collection des éditions Milan, une collection que mon grand aime beaucoup et dont on a de nombreux titres.

Ensuite il faut bien des histoires tout de même, alors en voici plusieurs : Le Petit Poisson rouge d’Eric Battut (édition L’élan vert). Un album que nous empruntions souvent à la bibliothèque et que ma voisine nous a offert il y a peu, Merci ! nous aimons cette belle adaptation du petit Chaperon rouge. Une histoire de pirate : Ti-pirate (édition Lito), une Ete lecture Ijolie histoire de partage. Et puis parce que parfois pécher tous les jours n’est pas très drôle et que chanter est bien plus intéressant, Mel part chercher l’inspiration en mer… une histoire de rencontre dans cette édition qui me rappelle mon enfance, Le Chanteur et la Baleine (Deux coqs d’or). Enfin l’ABC du marin de Virginie Morgand (édition Memo), un bel abécédaire sur le thème de la mer avec des mots qu’on ne rencontre pas toujours.

Pour mon petit bébé brun, un grand classique Petit poisson blanc (déjà emmené l’an dernier mais quand on aime, on ne se lasse pas!). Un imaginer, Mon imagier de la Ete lecture Amer (édition Nathan), mon bébé l’adore (collection super pour les enfants!), il me montre les illustrations, attend que je nomme les éléments et il aime les différentes manipulations. Enfin mon coup de cœur, Voyage en mer (édition Didier Jeunesse), une promenade sonore et une invitation au voyage, un récit poétique et ludique, un régal ❤ ! (il existe aussi Dans la forêt des drôles de bruits, on ne connaît pas mais j’ai noté le titre pour un jour éventuel…).

Bulle et BovDernier livre emporté ce sera un album musical (et oui il faut bien occuper les heures de trajet) : Bulle et Bob à la plage (édition Didier jeunesse), on aime cette série, des histoires charmantes, des plaisirs simples, des enfants espiègles, un conte musical doux, des rythmes enjoués, des bruits naturels (galets, eau…)… vivement qu’on prenne la route !

Jouets étéEt voilà… encore quelques jours, des valises à préparer mais les lectures pour l’été sont prêtes ! Bonnes vacances, bonne lecture sur la plage, bonne rêverie les pieds dans l’eau, bonne dégustation de glace, bon ramassage de galets, coquillages ou autres trésors de l’été ! Petit clin d’œil  : un aperçu des jouets emportés (je fais toujours une photo souvenir, au moins quand on repart on vérifie facilement qu’on a rien oublié !)

Shantaram. Gregory David Roberts

« Il m’a fallu du temps et presque le tour du monde pour apprendre ce que je sais de l’amour et du destin, et des choix que nous faisons, mais le cœur de tout cela m’a été révélé en un instant » (p.11) : ainsi commence ce pavé.

ShantaramPlus de mille pages, treize années d’écriture et de labeurs pour l’auteur, je sens déjà que je ne pourrais pas tout dire tant l’oeuvre est intense, tant les personnages secondaires sont nombreux (je suis curieuse de savoir combien), tant les images de l’Inde sont multiples, tant l’intrigue comporte de péripéties. Mais ce qui me sidère c’est qu’il s’agisse d’une histoire vraie; celle d’un jeune australien, qui, dans les années 80, s’évade d’un quartier de haute sécurité d’une prison, et se retrouve par hasard en Inde, au cœur de Bombay.

« Depuis que j’étais devenu fugitif, écrire était encore pour moi une activité quotidienne et une routine instinctive. […] Une des raisons pour lesquelles je me souviens si bien de ces premiers mois à Bombay, c’est que dès que j’étais seul, je me mettais à écrire sur ces nouveaux amis et les conversations que nous avions. Ecrire est une des choses qui m’ont sauvé. » (p.57). Lin débarque donc en Inde, fugitif sans famille, il cherche à donner un sens à son existence. Possédant une capacité d’intégration impressionnante, il rencontre des gens de toutes les religions, de toutes ethnies et parlant toutes langues (apprenant même l’urdu, le marathi..). J’ai adoré sa vie dans le bidonville de Bombay auprès des plus démunis, on découvre l’Inde véritable pas celle des cartes postales, une Inde où la population souffre : chiens errants agressifs, incendies, moussons, choléra… Lin ouvre alors une petite officine. C’est là qu’il fait les rencontres déterminantes : Prabaker, Karla, Abdullah, Shantaram lectureKhader Khan, Didier, Lettie, Modena… « Je sais maintenant qu’il y a des commencements, des tournants, en grand nombre dans chaque vie ; des questions de chance, de volonté et de destin. Le jour où on m’a donné un nom, le jour des bâtons de la crue dans le village de Prabaker, quand les femmes m’ont donné le nom de Shantaram, c’était un commencement. » (p.239) Des amitiés essentielles, des amis qui combleront l’absence de famille « L’amitié est aussi une sorte de médicament qu’on ne se procure parfois qu’au marché noir. » (p.259). Parfois je me suis perdue dans tous les personnages, parfois dans ce Bombay fourmillant j’ai été surprise que Lin soit « croisé ou rencontré » si facilement, voilà mes deux petits bémols.

Les aventures ne sont pas toujours belles, il y a aussi une part plus sombre dans ce récit initiatique : les trafics pour survivre, les bagarres, la violence, les trahisons, la prison, la traversée de l’Afghanistan en guerre… Au fil des aventures c’est aussi la question de son identité et de ses racines qui émerge « Le faux passeport dans mon sac à dos disait que j’étais un citoyen néo-zélandais. La carte de visite dans ma poche disait que j’étais un Américain du nom de Gilbert Parker. Les gens du village de Sunder m’avaient rebaptisé Shantaram. Dans le bidonville, j’étais connu sous le nom de Linbaba. Un tas de gens dans mon pays me connaissaient grâce à une photo sur une affiche. Mais est-ce bien mon pays ? Est-ce que j’ai un pays? » (p.348)

IMG_2053Beaucoup de rebondissements donc mais pas seulement, il y a tout une part philosophique dans ce roman avec de très nombreuses réflexions sur la vie, les choix qu’on fait, sur l’honnêteté, la vertu, l’amitié, le destin… J’ai eu l’impression de lire plusieurs livres, Lin a décidément plusieurs vies et son parcours en Inde est un véritable parcours initiatique. J’ai passé un mois avec lui, un mois en Inde, un mois à Bombay et ailleurs et il me sera difficile de quitter ce monde.

« C’est l’Inde ici. C’est le pays du cœur. C’est ici que le cœur est roi. Le putain de cœur. C’est pour ça que tu es libre. […] Ils auraient pu te prendre ton fric, le fric de Khader, te laisser partir, et puis demande à d’autres flics de t’arrêter et de te renvoyer chez toi. Mais ils ne l’ont pas fait et ne le feront pas, parce que tu as touché leur cœur, vieux, leur putain de cœur d’Indien. Ils ont vu tout ce que tu avais fait, et la façon dont les gens du bidonville t’ont aimé […]. C’est comme ça que nous arrivons à faire tenir ce pays de dingues – avec le cœur. Deux cents langues différentes, bordel, et un milliard d’habitants. L’Inde, c’est le cœur. C’est le cœur qui nous maintient ensemble. Il n’y a pas un autre endroit au monde avec un peuple comme mon peuple, Lin. Il n’y a pas de cœur comme le cœur indien. » (p.535)

Shantaram, Gregory David Roberts, Livre de poche, déc. 2016

Virée en librairie

J’ai profité de ma matinée pour faire un aller-retour à Paris, arpenter les allées de cette librairie d’occasion où j’allais étudiante. Un petit privilège que je me suis octroyée puisque les enfants étaient chez leur mamie ! Je n’avais pas d’idée précise de ce que je cherchais, je voulais des lectures légères et pas de pavés. Voici mes trouvailles :

Juillet 2017L’homme de la montagne de Joyce Maynard, j’avais lu l’an dernier Long week end et je suis ravie de la retrouver bientôt.

En cas de forte chaleur de Maggie 0’Farrell, j’ai un bon souvenir de L’étrange disparition d’Esme Lennox lu il y a longtemps et j’ai vu ce titre sur les blogs il y a peu !

Un bonheur parfait de James Salter, ce sera une découverte pour moi, jamais lu cet auteur.

Moins que les anges de Barbara Pym, je salive déjà de retrouver les petites anglaises de Pym !

Des lectures féminines, des lectures anglaise et américaine donc ! Plein d’autres tentations mais je m’étais fixée un budget à ne pas dépasser alors ce sera pour une prochaine fois !

FullSizeRender

 

Où est ours ?

DSC03398Comme je le disais la semaine dernière, l’été pour moi est synonyme de vacances et de famille, la lecture personnelle a été reléguée au second plan depuis quelques années… plus d’heures à flâner au parc à bouquiner ou à lire dans une chaise longue, encore moins sur la plage (surveillance d’enfants oblige !) cependant je grappille quelques pages le matin pendant leur « grasse matinée » (ce qui nécessite que je mette mon réveil en vacances mais bon on ne peut pas tout avoir) et quelques pages à la tombée de la nuit… malgré tout aucune journée ne se passe sans que nous ne lisions et aujourd’hui je fus Où est ours ? d’Emily Gravett, un album tout en douceur que mon bébé brun a reçu à sa naissance.

C’est un album idéal pour mon petit bébé devenu « grand », de belles illustrations et un principe de répétition qui fonctionne à merveille, sans oublier le jeu du cache-cache qui le fait tant rire ! C’est l’heure de la fameuse partie de cache-cache pour les deux amis, Lièvre compte tandis DSC03401qu’Ours se cache mais celui-ci ne fait pas preuve de beaucoup d’imagination. Lièvre se montrera plus ingénieux en terme de cachette à ses dépends !

J’aime beaucoup les illustrations, un joli coup de crayon, un style épuré que j’apprécie et des couleurs douces. Mon grand lit à haute voix les chiffres et on pointe tous du doigt pour montrer DSC03402où est caché l’ours ! Un joli moment à partager ! Mon bébé brun ne perçoit pas les différentes émotions que traverse Lièvre, pour l’instant je laisse l’effet « répétition » fonctionner. Je vois son petit regard qui cherche Ours puis Lièvre et c’est adorable ❤ Une tendre partie de cache-cache entre deux amis inséparables !

Il existe deux autres albums avec ces deux compères (sous la neige et à la pêche), j’espère un jour les découvrir !

Lièvre et Ours, Où est ours ? Emily Gravett, édition Kaléidoscope, mars 2016.

 

 

IMG_1963
Et mon pavé délaissé ce matin…. allez je vais le rejoindre !

Nos saisons…

C’est le temps des vacances d’été, c’est le temps consacré à mes enfants donc peu de lectures pour moi mais j’ai la chance d’avoir deux enfants qui adorent les livres et qui ne sont jamais rassasiés alors c’est le temps de lire au quotidien plusieurs histoires voire plusieurs fois la même histoire. Ben oui, il n’y a aucune raison de se limiter à l’histoire du soir alors on lit parfois en matinée, avant le repas du midi, après, avant la sieste ou après mais aussi avant ou après le bain…

Parmi les histoires il y a cet album (queDSC03393 j’avais offert au 1 an de mon bébé brun) mais que son grand frère aime beaucoup et je ne me prive pas de leur lire.

Tout d’abord j’adore ce style d’illustration, fleurie, colorée, tendre et plein de poésie… je me retrouve petite fille avec ce genre d’album. Et puis l’histoire : découvrir les saisons avec les petits bonheurs de chacune de ces périodes. Un petit garçon raconte ses bonheurs liés à chaque saison puis une petite fille (l’odeur des champignons, construire des cabanes, observer les traces dans la neige…) : des bonheurs simples, naturels. Mon grand a encore parfois du mal à se repérer mais grâce à des éléments simples il arrive à comprendre les saisons : les fleurs au printemps, les glaces en été, les feuilles qui tombent en automne et le froid en hiver… bon c’est sommaire mais au moins on peut situer des événements et il a compris le cycle. Ce fameux cycle de la nature est magnifiquement raconté mais pas seulement (et c’est là ce que j’ai aimé), cet album est aussi une ode splendide aux souvenirs et au cycle de la vie puisque ce sont les souvenirs d’enfants évoqués par un couple qui transmet ces petits bonheurs à leurs enfants. Beaucoup de délicatesse, de tendresse et de poésie pour ce bel album !

Nos saisons, Emmanuelle Tchoukriel, illustrations de Caroline Pellissier et Virginie Aladjidi, édition Nathan (janv. 2016)

Lectures estivales

Dans deux jours je suis officiellement en vacances, qui dit vacances, dit temps pour soi et temps pour lire… Pas gagné pour moi parce que ça veut surtout dire deux mois avec les enfants donc pas toujours facile de trouver du temps pour lire d’autant que le grand ne fait plus que très rarement la sieste. Bref outre le grand rangement et ménage à faire, outre les préparations de cours à reprendre et les nouveaux projets qui me donnent déjà envie de m’y mettre, j’ai quand même aussi envie d’en profiter après une année où je n’ai jamais aussi peu lu… J’ai envie de prendre le temps de lire, de m’allonger dans l’herbe pour bouquiner, de me poser les pieds dans le sable, j’aspire au calme et à la sérénité.

J’ai donc fait le tour de mes étagères et j’ai sorti quelques titres que je souhaite lire cet été. Voici donc ma petite sélection :

DSC03151

  • Victoria et les Staveney de Doris Lessing : je ne voulais pas rester sur mon quasi échec avec Le Carnet d’or alors je suis allée me chercher en librairie un autre de ses titres afin de découvrir cette grande dame de la littérature
  • Un été 42 d’Herman Raucher, avec un titre pareil impossible de le lire à une autre période de l’année
  • Bataille de femmes de Vicki Baum, tout simplement parce que ça fait longtemps que je n’ai pas lu cette romancière et aussi parce que j’avais envie de lire un « vieux » poche (ça fait longtemps aussi !)
  • La Maîtresse des épices de Chitra Banerjee Divakaruni : un voyage épicé et une envie d’Asie (en ce moment ma lecture se passe en Inde et j’avais envie de poursuivre cette virée asiatique)
  • En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut : une de mes rares acquisitions récentes…  à suivre mais j’en attends beaucoup vu les avis sur la blogosphère
  • Adele et Moi de Julie Wolkenstein : parce que je l’ai acheté il y a deux ans au salon du livre et que je me suis promise de lire sur une plage
  • Le nouveau nom d’Elena Ferrante : après Une amie prodigieuse dévoré l’an passé sur la plage de Biarritz, je ne pourrais partir cette année sans le mettre dans ma valise.

Et vous quelles seront vos lectures estivales ? Avez-vous des titres à me conseiller ?

BELLES LECTURES ESTIVALES & BEL ETE !

 

Juin 2017

coloriageMois anglais / bretelles, chapeau de paille, pyjamas… mes petits Tom Sawyer en classe / mes 4e jouant Cyrano / moments de théâtre / grosse chute de mon grand / une crêperie un midi avec mon fils / en amoureux dans une salle obscure / sortie vélo du dimanche / goûter au bois / les (presque) dernières copies / fière de mes 4e qui ont adoré Le Cid et ont bien progressé / mon grand « coach » de puzzle ; mon petit qui se débrouille plutôt bien / portrait de famille / IMG_1785ces petites lettres qui me manquent / ta grosse bêtise avec les cheveux de ton petit frère / les progrès de mon grand en coloriage pas peu fier IMG_3113de lui « hein maman j’ai progressé ?! lui (son petit frère) il ne fait que du gribouillage« … / Bon anniversaire papa ! ❤ / un grain de folie pour notre samedi / virée à la mer pour retrouver les cousins / plateau de fruits de mer / mes cuisses qui chauffent / pique-nique, vélo, papé & mamie / bébé endormi / semaine de conseils / les derniers cours / visite à la ferme, équipe « Oies et canards » / DSC02916trop heureux de cette IMG_3207journée tant attendue / chute des œufs et grand ménage obligatoire… pas cool un vendredi soir / petits jardiniers d’amour / nos lectures du soir tous les trois ❤ / une nuit compliquée / entendre dire que j’ai un air d’Audrey Hedburn / kermesse de l’école / DSC02874petit déjeuner de fête des papas / piscine avec les cousins / module 3e / « merci pour cette année » « ça fait du bien d’avoir une excellente professeur avec qui on peut travailler et rire, j’ai beaucoup appris, merci madame » et voilà j’ai pleuré… Merci à vous d’être si adorables, merci à vos parents de vous avoir donné tant d’éducation, de vous avoir donné envie DSC02946d’apprendre, quel bonheur / Samy, Keylan, Corto, Apolline, Lisonde, Sophiya… je vous regrette déjà / chorale de mon grand et ma petite larme qui coule / bienvenue au club Education nationale ! Bravo, bravo / tes premiers pas ❤ / tu grimpes seul sur le canapé / bon ben tu préfères le quatre pattes… / trop chaud / pastèque / ta lettre / thé & lecture… mon moment privilégié / notre parc et ses lampions / DSC03015esprit vacances / cousinade / future tata ❤ / bataille d’eau, balançoire, molky, jeu avec les tontons : nos grands petits bonheurs /  « c’est la cacophonie! »… ton vocabulaire qui nous a tous scié / aller voir les vaches / ta fatigue qui m’épuise / passion DSC03056duplo en ce moment « on construit une capitale » / 15 kg, 1 mètre / passage en moyenne section et surtout la belle appréciation sur le bulletin de mon fils (oups « bilan périodique » 😉 / maman fière ! / aller te chercher à l’école en vélo / les quelques mots de mon bébé brun (devenu blond) « vroom – meuh – aouh aouh – bébé – bain – ballon » / Un peu perdu qui reste décidément ton livre préféré / tour en librairie et commande de rentrée / « je suis omnivore dit le cochon parce que je mange de tout » …oh mon grand !! / vendredi soir barbecue dans votre jolie maison / envie de sieste / tombe la pluie…